Atelier autour de la justice pour tous les élèves de 4e et de 3e

Des éducateurs spécialisés de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ) sont intervenus auprès des classes de 4e et de 3e du collège.

Ces éducateurs travaillent à l’Etablissement Pénitentiaire Pour Mineurs de Lavaur (EPM). Pendant des ateliers de 2 heures, ils ont expliqué aux jeunes différentes notions de justice autour d’une exposition.

Qu’est-ce la justice pénale ou civile ?

Ces éducateurs ont mis l’accent sur les problèmes de harcèlement, d’addiction (jeux, drogues, pornographie…).

Publicités

Malala Yousafzai : symbole de la lutte pour l’éducation des filles et contre les talibans

Malala YOUSAFZAI est une jeune fille née le 12 juillet 1997 à Mingora (la province de Khyber Pakhtunkhwa) où les talibans locaux interdisaient aux filles de fréquenter l’école. En 2014, militante pakistanaise des droits des femmes, âgée de 17 ans, elle obtient le Prix Nobel de la paix avec l’Indien Kailash Satyarthi. Ce qui fait d’elle la plus jeune lauréate de l’histoire de ce prix. Elle a vécu à Mingora, principale ville du district de Swat, dans le Nord-Ouest du Pakistan, une zone proche de l’influence des talibans. Symbole de la lutte pour l’éducation des filles et contre les talibans, elle a reçu plusieurs distinctions pakistanaises et internationales à la suite de ses prises de position alors que sa région était l’objet d’une lutte entre les talibans pakistanais et l’armée. Durant son enfance, Malala a écrit un blog sous le pseudonyme « Gul Makai » pour la BBC2, racontant son point de vue sur l’éducation et sa vie sous la domination des Talibans.

Elle a également écrit un livre, pour l’écrire elle a été aidée fait par Patricia McCORMICK.

Résumé :

« Je n’étais pas triste. Je n’avais pas peur. Je pensais juste : « Peu importe ce à quoi je ressemble : je suis vivante. » J’éprouvais de la reconnaissance. Peut-être l’ancienne Malala aurait-elle pleuré. Mais quand vous avez presque perdu la vie, un visage grotesque dans le miroir est la preuve que vous êtes toujours ici, sur cette terre. »

Dans le bus scolaire qui la ramène de l’école le 9 octobre 2012, Malala est abattue à bout portant par les talibans. Transportée et opérée en urgence en Angleterre, elle sera sauvée. Elle vit depuis avec sa famille à Birmingham. Par sa lutte pour l’éducation, et en particulier celle des filles, Malala veut changer le monde.

Article rédigé par Diane

Les élèves de 4e découvrent « Fuocoammare, par-delà Lampedusa » au cinéma

Les 10 et 11 janvier 2017, les élèves de 4e sortent au cinéma de Lavaur pour voir « Fuocoammare, par-delà Lampedusa »réalisé par Gianfranco Rosi en 2016. Il s’agit d’un film documentaire qui évoque le problème des migrants.

Synopsis

Le quotidien de l’île de Lampedusa, d’une superficie de 20 km2, située à 110 kilomètres de l’Afrique et à 200 kilomètres de la Sicile. Comme tout gamin, Samuele, un garçon débrouillard de 12 ans, va à l’école et joue avec ses amis. Ce fils de marin adore tirer et chasser avec sa fronde, qu’il fabrique lui-même avec une branche d’arbre. Samuele aime les jeux terrestres, même si tout autour de lui parle de la mer et des milliers de migrants qui cherchent à rejoindre sa petite île, au péril de leurs vies. Car des centaines d’hommes, de femmes et d’enfants, originaires d’Afrique ou du Proche-Orient, tentent de traverser le canal de Sicile pour gagner l’Europe…

Harcèlement à l’école : une réalité analysée par des élèves de 4e

Une classe de 4e du collège s’est frottée de près au problème du harcèlement à l’école. Ces élèves ont lu deux romans portant sur ce sujet : Une sonate pour Rudy de Claire Gratias, auteure déjà venue au collège et Harcèlement de Guy Jimenes. A la suite de leurs lectures, les élèves se sont mis dans la peau du personnage harcelé et ont composé ces poèmes.

 

 

Avant le 18 février : Participez à « Dessine-moi la solidarité » et retrouvez votre dessin sur des tee-shirts !

« Parce que la pauvreté c’est pas que pour les grands, soyons solidaires avec les enfants ! »

20160203_113104

Le dessin doit être réalisé au recto d’une feuille de taille A4. Le nom, le prénom, l’âge, le nom du collège et l’adresse de l’enfant devront impérativement figurer au verso. Merci d’inscrire également au dos du dessin une adresse électronique de contact.

Le dessin du lauréat illustrera les outils de communication (flyers, affiches, tee-shirts…) de l’opération : grande collecte de juin 2016. Le lauréat se verra offrir le tee-shirt officiel de la collecte, où figurera son propre dessin.

Les dessins pourront être expédiés :

  • par voie postale à l’adresse suivante :

Département du Tarn
DGAPTC – Service de la Jeunesse et des Sports
35, Lices Georges Pompidou
81013 ALBI CEDEX 9

  • ou déposer au bureau de la Vie Scolaire de votre collège, qui fera suivre au Service de la Jeunesse et des Sports
  • ou encore, si vous préférez le format numérique, à l’adresse électronique suivante :

jeunesse-sports@tarn.fr


La date limite de réception du dessin est fixée au 18 février 2016. Les dessins seront acceptés jusqu’au 22 février au Département du Tarn.

Le jury se réunira le 9 mars 2016 à l’Hôtel du Département. Il sera composé des 7 jeunes membres de la commission « Lutte contre la pauvreté » du CDJ et des enfants et jeunes représentants des familles aidées par la fédération du Tarn du Secours Populaire. Les dessins seront appréciés selon les critères suivants :respect du thème, qualités artistiques et techniques de l’œuvre et originalité.

Amandine Senouque, Membre du Conseil Départemental Jeunes

Face à la religion : des mentalités qui évoluent.

Le livre interactif proposé est né de l’idée que nos élèves pouvaient se nourrir en Français du programme d’Histoire en classe de 3ème. Ainsi, nous avons travaillé sur un roman inscrit dans une époque : les années 30. Comment la vie familiale, les concepts de vie politique, liberté d’opinion et liberté de culte ont marqué la société des années 30 ? Qu’en reste-t-il aujourd’hui ?

Lisez les réflexions des élèves de 3ème qui ne manquent pas d’intérêt et d’imagination.

livre interactif

Lettre à une amie mal en point

Quand je suis née

Tu étais là

J’ai grandi, les années ont passé,

Tu es toujours là

Puis un jour, un drame

A fait couler beaucoup de larmes

On avait voulu te tuer

Et on te croyait condamnée

Mais tu t’es relevée,

Tu as failli flancher,

Et puis tu as marché

C’est notre confiance qui t’a sauvé

Notre France est ta patrie

Et c’est seulement ensemble que nous te maintiendrons en vie

Liberté, Liberté chérie.

Johanna