Bienvenue chez nous : nouveau spectacle de la chorale

Vendredi 3 juin 2016 à 21h à la Halle d’Occitanie de Lavaur, venez nombreux encourager nos chanteurs et chanteuses du collège.

Affiche réalisée par M. Lamblin, professeur d'Arts Plastiques
Affiche réalisée par M. Lamblin, professeur d’Arts Plastiques

M. Bonzi, professeur d’Éducation musicale du collège nous propose encore cette année un concert remarquable. Le groupe de chanteurs de Lavaur sera associé à la chorale Louisa Paulin de Réalmont, c’est plus d’une centaine de chanteurs, accompagnés par des musiciens (piano, guitares, clavier, basse, batterie).

Une première représentation de ce concert se déroule à Réalmont ce vendredi 27 mai à 21h.

Entrée : adulte 3 €, 1 € collégien et gratuit pour les moins de 12 ans.

Pour vous donner l’envie de venir, voici les vidéos des spectacles précédents :

Publicités

Les Gaulois des Clauzades à Montans

La semaine du 11 avril 2016, tous les 6° du collège sont allés découvrir les coutumes gauloises à Montans.

Crédit photo : N. Cabrolier

Les élèves ont découvert à travers de nombreux ateliers en extérieur comment les Gaulois faisaient la guerre, la cuisine, travaillaient la laine, le bois, la poterie, le cuir et le fer, ou encore pratiquaient le culte des dieux.

Voici l’avis de nos gaulois en herbe sur cette sortie :

« Ce que j’ai préféré, c’est l’atelier sur les armes car on nous a montré les armes, les outils et parce que l’on a fait des combats. Avant cette sortie, j’imaginais que les gaulois faisaient beaucoup la guerre et qu’il n’étaient pas vraiment habillés. »

« On s’est bien éclaté. Ce que j’ai préféré, c’était la reconstitution de la guerre car tout le monde participait. »

« Mon atelier préféré, c’était celui du forgeron parce que l’animateur était super. »

« Ce que j’ai préféré, c’est la fin de la journée avec la reconstitution entre les animateurs. Le meilleur atelier était celui du travail de la laine car on a pu toucher les réalisations et c’est tout doux. »

« Avant la sortie, j’imaginais la vie des Gaulois comme dans Astérix et Obélix. »

« Je trouve que les sujets étaient très bien expliqués. J’ai aimé tous les ateliers. »

« J’ai vraiment aimé cette sortie car ça parlait de nos ancêtres. Mon atelier préféré était celui sur le bois, en particulier l’arc et les flèches. »

 

Les collégiens se sont bien amusés pendant cette sortie qui leur réservait plein de surprises. Les Gaulois n’ont plus de secrets pour eux !

Article rédigé par Jao M. et Mathis R.

Les résultats du CONCOURS VENI, VIDI, SCRIPSI 2016

And the winner is…

Catégorie Collège :

1) « Tu n’aurais pas ton éclair ? » (12 votes) –> Taulelle Clément, Auriau Lucas et Bambina Enzo
2) « Aphrodite beauté » (10 votes) –> Longo Margaux, Orf Camille, Auriol Marie et Voineau Carla
3) 2 groupes sont à égalité, avec 9 votes chacun :
 « Koh Lanta deus » (Anton Flavie, Lespinard Inès et Igrane Erwan)  et
 » Les dieux se cachent parmi nous » (Saliba Léonor, Pech Lise et Murcia Anaïs)

Catégorie Lycée :

1) « Séance cinéma à l’Olympe » (31 votes)
2) « Les dieux voulurent punir les hommes » (22 votes)
3) « Star Wars » (14 votes)

BRAVO !

Revoir les BD.

 

 

Journée spéciale : la biodiversité au collège

Le vendredi 20 mai 2016 de 9h à 15h, la biodiversité sera à l’honneur au collège des Clauzades.

Chaque année, un collège du Tarn reçoit le Forum d’Education au Développement Durable. Cette année, c’est nous qui l’accueillons. 25 stands seront présents, avec plus de 400 élèves de la maternelle au supérieur et de nombreux partenaires dont le CPIE (centre permanent d’initiative à l’environnement), Radio D’autan…

Dans ce cadre, 3 nouveaux collèges signeront la charte « éco-collège » entre l’Education Nationale et le Conseil Départemental. Cette démarche engage les établissements à développer des actions d’éducation au développement durable. Par exemple, le collège des Clauzades, avec l’aide des agents techniques, a mis en place un composteur pour les déchets alimentaires de la cantine.

Lors de cette journée, des centaines d’élèves, dont les classes de 6ème du collège, découvriront des stands animés par des élèves d’autres établissements. D’autres pourront participer à des tables rondes sur la biodiversité. Appel aux élèves volontaires : venez vous inscrire au CDI.

 

 

 

 

Traces de guerre : créativité et écritures collectives

Parallèlement à un travail d’écriture mené dans les cours d’histoire et de français sur le thème de la Première guerre mondiale, des élèves de troisième fabriquent, en cours d’arts plastiques, une maquette représentant un monument aux morts qu’ils doivent filmer avec des angles de vues originaux. A partir de leur production filmée, ils écrivent un texte en s’inspirant de l’excipit de Cris, de Laurent Gaudé, texte qui sera enregistré pour devenir la bande-son de leur film.

Retrouvez ci-dessous trois exemples de productions d’élèves :

Le mercredi 30 mars 2016, ces productions ont été présentées lors du Printemps de l’EMI (Éducation aux Médias et à l’Information) organisé par le CANOPE de Toulouse.

CONCOURS VENI, VIDI, SCRIPSI 2016 – VOTEZ POUR LA MEILLEURE BD !

L’exposition 2016 du concours « VENI, VIDI, SCRIPSI » portait sur le thème

« Antiquité et actualité« .

Venez la découvrir au CDI !

Et surtout cliquez et VOTEZ !!

Il est également possible de visionner l’ensemble des planches produites par les élèves en feuilletant les catalogues. Cliquez sur les liens ci-dessous :

 

Pourquoi voir et revoir le film Agora aujourd’hui ?

Les élèves hellénistes de 3ème vous disent tout dans le blog…

Agora est un film dramatique sorti en 2009, réalisé par Alejandro Amenábar.

 C’est l’histoire d’une philosophe de l’Antiquité, Hypatie, morte en martyr à cause de ses connaissances et ses idées.

A Alexandrie, au IVe siècle après J.C, Hypatie fait des recherches avec son père sur l’astronomie et les mathématiques. Elle enseigne à des disciples ses connaissances, assistée par son esclave, Davus. En ces temps-là, Alexandrie est divisée en 3 groupes religieux : les juifs, les «païens» et les chrétiens. Oreste, un disciple d’Hypatie, la courtise mais elle le rejette sans cesse voulant garder sa liberté.

Un jour, les païens tentent d’exterminer les chrétiens mais le massacre se retourne contre eux. Ces derniers prennent alors possession de la bibliothèque et la saccagent. Davus est affranchi par Hypatie suite à sa confession envers elle lui avouant ainsi ses sentiments. Hypatie, son père et Oreste fuient la capitale alors que son esclave rejoint le camp des chrétiens.

Quelques années plus tard, Oreste est devenu sénateur d’Alexandrie et a été obligé de se convertir au christianisme. Il protège Hypatie. Cette religion est partout et l’évêque Cyrille tend un piège pour faire tuer Hypatie. Il y parvient mais Davus, encore amoureux d’elle, l’étouffe avant qu’elle soit lapidée pour qu’elle ne souffre pas.

Le film est assez violent dans certaines scènes et cela ne lui permet pas d’être vu par tout le monde. Néanmoins, il est très bien réalisé d’une part grâce au scénario mettant en scène le destin tragique d’Hypatie et d’autre part du fait des décors et des costumes qui rendent le film plus réaliste.

Les guerres que l’on voit dans le film peuvent choquer mais ne sont pourtant pas très différentes des conflits actuels. En effet, même à notre ère, le monde subit de violentes guerres de religions. On apprend aussi qu’à l’époque il n’y avait que très peu de liberté de religion et d’expression pour les hommes. La femme semble n’avoir presque aucun droit et doit rester inférieure à l’homme.

Malgré le contexte historique, le film Agora reflète bien les désaccords religieux. Le réalisateur s’appuie sur des faits réels de l’Histoire pour faire un film dramatique et touchant. Il y ajoute un certain suspens qui nous donne envie de suivre le film jusqu’au bout.

 Carla et Aude

En 2009, Alejandro Amenábar décide de nous faire redécouvrir Hypatie, célèbre mathématicienne et philosophe grecque vivant dans l’Antiquité déchirée par les conflits de religions, à travers son film Agora.

Rachel Weisz interprète notre héroïne, professeure et soucieuse de faire de nouvelles découvertes scientifiques. Nous découvrons son combat pour la liberté de croire en ce que l’on veut, provoqué par les hostilités entre chrétiens et païens. A cette fiction historique s’ajoute un triangle amoureux qui donne au film une dimension dramatique, à la fois plus légère et plus pesante. Hypatie est aimée à la fois par un de ses élèves, Oreste, et par son esclave, Davus. Le parcours de ce dernier, qui se convertit au christianisme et se bat pour Dieu contre les païens par dépit amoureux, reflète la douleur que l’on peut ressentir après une déception amoureuse, mais questionne aussi sur les véritables motivations de certains convertis. Davus dévoile une réelle humanité, adoptant ainsi une personnalité intéressante.

Malgré le fait que ce film ne soit pas accessible aux plus jeunes à cause des violences de la guerre opposant les différentes religions, il possède de nombreuses qualités. Dès le début du film, nous sommes plongés dans le cadre spatio-temporel grâce aux décors bien réalisés et aux références au monde gréco-romain, et nous nous attachons aux personnages et à leur histoire. L’action est toujours présente, les péripéties s’enchaînent à un bon rythme, mais surtout, Agora fait réfléchir aux libertés fondamentales telles que les libertés de culte et d’expression.

En effet, le film soulève des questions et des débats liés à la liberté de pensée et crée un lien étonnant mais logique entre l’Antiquité et l’actualité. Pour cela, il fait passer un message de liberté grâce aux actions des personnages et une émotion importante à travers le scénario.

Pour conclure, Agora est un film beau et touchant, à voir absolument pour se remettre en question vis-à-vis de l’actualité et s’interroger sur la façon de réagir face à la terreur et à l’horreur des attaques et des guerres d’aujourd’hui.

 Flavie et Audrey.

 

Belle rencontre entre cm et 6e au collège autour d’un projet sur le loup

Jeudi 31 mars 2016, les 6e3 ont accueilli la classe de cm1-cm2 de Mme Trosselier de l’école primaire du Centre de Lavaur. De beaux échanges autour du loup !

iMAGE BLOG CM2 RETOUCHE

6e3

Et voici notre film d’animation réalisé avec M. Lamblin, notre professeur d’Arts Plastiques.

Clélia, Claire

Récit des élèves du primaire :

DSCN7695

Bonjour, cette année, nous avons travaillé sur les loups. Tout d’abord, en Arts Plastiques, nous avons réalisé un profil de loup en papier journal déchiré en petits bouts puis collé sur une feuille noire. Nous avons appelé ce travail : « La nuit des loups »

DSCN7696

Ensuite, nous avons fait deux sorties sur cette thématique.

Nous sommes sortis à la Halle aux Grains pour voir un spectacle qui s’appelait « Ciné Bambini » et qui racontait l’histoire un peu modifiée du petit chaperon rouge. Notre copain du CM1, Gabriel, y a joué le rôle du chasseur.

Nous sommes aussi allés au cinéma de Lavaur voir « Loup Blanc » et « Pierre et le loup ». C’étaient deux très beaux films d’animation. Le deuxième film a mis en scène plus de 250 marionnettes. On aurait dit que les personnages étaient réels !

Par ailleurs, en Sciences, nous avons tout étudié sur le loup : sa carte d’identité, son anatomie, son régime alimentaire, son aspect physique, sa vie sociale, ses expressions faciales et ses postures de menace, de soumission, d’intimidation. Nous avons aussi appris comment se reproduisaient les loups, quelles étaient ses aptitudes physiques et quelle était la place du loup dans la chaîne alimentaire. On connaît maintenant plein de choses sur l’ouïe du loup, sur les dominants et dominés, sur la vie en meute. Nous avons eu plusieurs cours de sciences sur le loup et nous avons aussi réalisé des exposés pour lesquels nous nous sommes beaucoup appliqués et impliqués.

Pour compléter ce travail, nous avons vu le film : « C’est pas sorcier : Entre chiens et loups » qui sont tous les deux des canidés donc de la même famille.

En plus des sciences, nous avons fait un gros travail en Français sur : LE LOUP DANS LA LITTÉRATURE JEUNESSE. Nous avons participé à un rallye lecture qui était composé de 50 livres sur le thème du loup. Dans ce rallye, il y avait des romans courts et longs, des documentaires, des albums pour petits et plus grands, des bandes dessinées. Certains ont lu 35 livres, d’autres seulement 15, mais tout le monde a participé ! Nous avons étudié ensuite deux livres entiers : « Seize contes de loups » de Brigitte Coppin et « Le procès du loup » de Zarko Petan qui est une pièce de théâtre.

Tous ensemble, nous avons aussi lu et analysé différents contes et nouvelles :

1 – Le petit chaperon rouge de Charles Perrault et des frères Grimm,

2 – Le petit chaperon bleu marine de Philippe Dumas,

3 – La chèvre de Monsieur Seguin d’Alphonse Daudet, 4 – Les trois petits cochons,

5 – Le loup de Marcel Aymé.

En plus de ces lectures, nous avons lu des articles de journaux parlant de loups.

Nous sommes par ailleurs, en train de préparer un livre dans lequel chacun de nous raconte une histoire de loup, courte et drôle.

Enfin, nous avons aussi mémorisé trois fables de Jean de la Fontaine :

1 – Le loup et la cigogne,

2 – Le loup et l’agneau,

3 – Le loup, la chèvre et le chevreau.

Pour finir, en Musique, nous avons beaucoup travaillé sur le thème du loup.

Nous avons appris 5 chansons :

vlcsnap-2016-05-03-23h34m07s098vlcsnap-2016-05-03-23h35m20s131

1 – « Les loups sont entrés dans Paris » de S. Reggiani

2 – « La fillette et le loup » de Pierre Chêne

3 – « Le blues du loup »

4 – « Le loup, la biche et le chevalier » d’Henri Salvador

5 – « J’ai vu le loup, le renard et le lièvre »

Nous avons écouté des hurlements de loups et distingué les différentes nuances de ces derniers.

Pour finir, nous avons visionné le ballet « Peter and the Wolf » de Serge Prokofiev, dansé par de jeunes danseurs de l’Opéra Royal de Londres.

 

Crédit photo : Cdelsart

L’actu internationale vue par les élèves allophones.

Dans le cadre d’un travail sur la presse à l’école, les élèves de la classe UPE2A, ont enregistré un flash info à la radio locale : radio d’Autan qui a eu la sympathie de nous accueillir dans ses locaux. Merci à toute l’équipe de la radio et aux élèves qui se sont prêtés à cet exercice oral difficile.

 

Ecouter leur flash.

radio-311676_960_720